Linus Benedict Torvalds ou Linus Torvalds, c’est comme vous voulez, est né le 28 décembre 1969 à Helsinki en Finlande, de parents tous deux journaliste (Nils Torvalds et Anna).

J’ai tapé la commande cal 1969 dans mon terminal, l’homme est bien né un dimanche, pas besoin de lancer des cauris pour cela lol.

Le premier contact de Linus avec l’ordinateur s’est fait dès l’âge de 11 ans avec un vieil ordinateur offert par son grand-père.

Brillant dans les études, il rentre à l’université d’Helsinki, sur la fac, le système d’exploitation MINIX développé par Andrew Stuart Tanenbaum en 1987 pour des raisons pédagogiques fait rage les labos de TP.

Le pc qui lui a été offert par son grand-père se fait trop vieux, Linus Torvalds décida de s’acheter un pc neuf à crédit, ce nouveau pc grand public était doté d’un microprocesseur Intel 80386 le seul à avoir un jeu d’instruction 32 bits à l’époque.

Linus Torvalds décide mettre MINIX sur son nouveau pc et caresse dans son esprit l’idée d’entreprendre l’écriture d’un système exploitation de type UNIX basé sur MINIX, mais qui ferait quelque chose qui dépasserait MINIX.

Au départ c’était pour son propre loisir et surtout pour apprendre les instructions Intel 386.

Pendant ce temps-là, en 1991, l’internet venait d’arriver dans la vie des gens, c’est aussi en ce moment-là que le projet GNU arrive avec de nombreux outils libres, mais il lui manquait une pièce maîtresse: Le NOYAU.

 

Linux, un vrai dur noyau!

Au sens strict, Linux est le nom du noyau, il est essentiel, car c’est lui qui gère la mémoire, le microprocesseur, les périphériques comme le clavier, la souris, les disques durs etc.

C’est en 1990 que les choses commencèrent à germer.

Le petit Torvalds passe le clair de son temps libre dans sa chambre à bidouiller, fin programmeur qu’il est, il trouva l’émulateur de terminal de MINIX trop rudimentaire ainsi que bon nombre de fonctionnalités, il travailla au départ sur des projets simples, il créera un émulateur en langage assembleur pour se connecter aux machines de son université.

Son nouveau émulateur devient important, c’est l’élément à tout faire et suite un bidouillage cauchemardesque, Linus format  la partition qui contenait MINIX.

Après quelques nuits blanches, il décide de tout continuer sur son nouvel émulateur de terminal.

Au bout de quelques mois de coding fou, son émulateur devint un véritable noyau de système d’exploitation s’inspirant des principes du système UNIX.

Le 25 août 1991, Linus Torvalds postait ce message historique sur USENET annonçant la naissance d’un OS et souhaiterait à terme avoir des contributions.

Voici son message:

« Vous regrettez les beaux jours de Minix-1.1, lorsque les hommes
étaient des hommes et écrivaient leurs propres pilotes de
périphériques ? Vous manquez d’un superbe projet et vous languissez
après un système que vous pourriez modifier à votre convenance ? Vous
êtes frustrés que tout fonctionne sous Minix ? Plus de nuits blanches
passées à tenter de faire fonctionner un programme récalcitrant ?
Alors ce message pourrait bien être pour vous. »
«  Comme signalé il y a un mois, je travaille actuellement sur une
version libre et gratuite d’un système ressemblant à Minix pour les
ordinateurs AT-386. J’ai finalement atteint un stade où il est
utilisable (bien qu’il puisse ne pas l’être pour vous, selon ce que
vous désirez), et je compte diffuser les sources pour une diffusion
plus large. Il s’agit juste de la version 0.02… mais j’ai pu
exécuter bash, gcc, gnu-make, gnu-sed, compress, etc. avec succès
sous ce système.  »

A sa première diffusion Linux n’était pas libre, Linus avait peur qu’on ne lui vole son bébé, Linux était un logiciel dont la diffusion été permise par Linus surtout au niveau des rapports de bogues, c’est donc quelques années plus tard, que Linux devint libre.

Linux était l’objet de toutes les discussions sur le forum USENET dédié à MINIX au point d’irriter sérieusement Andrew S Tanenbaum qui trouvait le noyau techniquement obsolète.

Linux n’est pas un noyau de type « micro-noyau » comme c’était le cas pour MINIX et d’autre système de l’époque, mais le noyau de Linux est de type « monolithique » et cette prouesse technique avait créé beaucoup de débats entre Linus Torvalds et Andrew S Tanenbaum.

La décision fut prise de mettre GNU (les programmes et outils libres) sur Linux (le noyau) comme le où GNU/Linux.

En 1992 Linux passa sous licence GPL et le succès ne s’arrêta pas, grâce à internet les contributions venaient de partout, partout les communautés Linux se mettaient en place.

De 1994-1997, l’apparition des grandes distributions Linux que nous connaissons de nos jours (Debian, Red hat, etc) le monde réalisa alors que Linux n’est pas du bidouillage d’étudiants aux esprits tordus confinés dans une chambre obscur.

Aujourd’hui, Linux est un système d’exploitation stable, robuste et performantplus de la moitié des serveurs web l’utilise.

L’appartenance de Linux au monde du libre qui lui offre une grande rapidité et qualité de développement.

En 1996, la communauté Linux montra un besoin urgent de se faire identifier par une mascotte.

Un concours fut donc lancé pour trouver une mascotte et c’est finalement le génie créatif d’un certain Larry Ewing qui a remporté le concours, il réalisa la mascotte qui allait devenir Tux à l’aide du logiciel libre GIMP.

Tux est un manchot et non un  pingouin, plus précisément un manchot pygmée.

 

Linus Torvalds, un concepteur hors pair

Que dire de plus sur Linus, l’homme est un fin programmeur, maîtrisant du bout des doigts les instructions Intel 386, il s’en est servi pour créer un émulateur de terminal pour accéder au serveur de son université.

L’homme aime les énigmes posées par le développement de logiciels à travers les rapports de bogues, c’est cela même qui lui a donné le courage, la force et la simulation nécessaire pour continuer le développement du noyau Linux.

Il a également créé le logiciel de gestion de version GIT, initialement prévu pour le développement du noyau Linux.

Voilà, je pense que vous en savez maintenant beaucoup plus sur les débuts de Linus Torvalds et de Linux, l’acharnement au travail finit toujours par récompenser, ne reboutez jamais chemin même s’il y a des difficultés, il faut croire en ce qu’on fait, Torvalds a cru et aujourd’hui, il y a de million de personnes qui ne jurent que par Linux, alors retroussez vos manches et à vos commandes!