Les 4 libertés fondamentales du logiciel libre

Dis papa, c’est quoi un logiciel libre ?

Calmez-vous les enfants, un logiciel libre ce n’est pas un logiciel qui vient de sortir de prison, c’est plus fort que ça !

Concrètement, un logiciel libre tourne autour de l’utilisateur, c’est-à-dire vous!  

C’est cette liberté qu’a un utilisateur d’exécuter, d’étudier, de modifier et d’améliorer le logiciel.

Tenez vous bien, pour qu’un logiciel soit qualifié de « logiciel libre », il doit respecter quatre libertés fondamentales.

 

Liberté 0 : La liberté d’exécuter le programme pour tous les usages

Cette liberté fait allusion à l’utilisation du logiciel quelque soit l’usage que vous en faites.

C’est également la liberté pour tout type de personne ou organisation de l’utiliser pour tout type de système informatique, pour tout type de tâche sans être obligé de communiquer avec le développeur ou une entité spécifique.

 

Liberté 1 : La liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter aux  besoins

Cette liberté est importante, car sans elle on ne pourrait pas adapter le logiciel à un besoin spécifique, Richard M Stallman en sait quelque chose, voici son histoire!

Pour cette liberté, l’accès au code source du programme (recette de fabrication) est une obligation, on doit donc disposer des sources.

 

Liberté 2 : La liberté de redistribuer des copies

C’est au sens large du terme, redistribuer des copies du programme à tout le monde, partout, pour aider le maximum de personne, y compris votre voisin. C’est de la notion de partage qu’il est question ici.

Le noyau Linux n’aurait jamais atteint ce niveau de performance qu’on lui connaît aujourd’hui si Linus Torvalds n’avait pas redistribué des copies de son système.

Liberté 3 : La liberté d’améliorer le programme et de publier ces améliorations

Oui, c’est vrai, nous sommes une communauté et  cette troisième liberté définit cette notion de communauté autour du logiciel libre.

Améliorer le programme et diffuser les améliorations au près du public, voilà l’essence même du logiciel libre.

 

NB : En anglais « free » signifie tant libre que gratuit.

On doit le prendre avec des pincettes, c’est-à-dire dans le sens de liberté et pas de gratuité.

Tiens, on peut même faire du commerce avec le logiciel libre.

Libre fait référence à la liberté  et pas au prix.

 

Voilà, il faut retenir que le logiciel libre vous donne la possibilité d’exécuter, de redistribuer des copies du programmes avec ou sans modification, gratuitement ou non à tout le monde, partout.

Vous êtes libres de le faire, pas besoin de demander au audience pour ça ou de payer pour avoir la permission.

Avec les logiciels libres on sait au moins où on en est, on sait ce qui se passe sur notre ordinateur, on peut changer de système pour utiliser un format ouvert et tout cela à bas prix ou gratuitement.

Et ce qui est génial,  vous avez le droit de redistribuer légalement à nos ami(e)s.

Libre à vous de faire des modifications et de les utiliser à titre personnel dans votre travail ou vos loisirs, sans en faire mention, quitte à publier vos modifications sans être obligé de crier sur tous les toits.

Voilà, c’est juste ma modeste contribution, faut pas trop se prendre la tête, allons pas à pas et j’espère que cet article aidera le maximum d’entre vous à mieux comprendre cette notion de logiciel libre, c’est fondamentale !

Pour plus d’infos sur le mouvement, visitez le site de GNU