S’il y a un collectif dont l’humanisme est entrain de dynamiter le projet marchand d’un asservissement marchand des utilisateurs, c’est bel et bien le Collectif Emmabuntüs.

Voici un collectif qui a décidé et pour de vrai, de mettre l’informatique libre entre les mains de l’utilisateur afin que ce dernier en fasse ce qu’il veut sans toute fois baiser l’humanité en l’autre et en lui-même.

L’histoire du Collectif Emmabuntüs n’est pas le fruit d’une révélation dans un dessert, mais l’aboutissement qu’un travail acharné, mélangé de passion et surtout d’humanité dans un monde menotté numériquement pour restaurer la liberté et l’équité pour tous.

Le mouvement Emmaüs

Je vous emmène en novembre 1949, allez ne boudez pas, quoi! Un retour vers le passé ne vous fera pas de mal, voyons! Donc pas de chichi…

Nous somme dans une petite localité, il y a des riches, ceux qu’on appelle « les privilégiés » et les désespérés de la vie, ceux qu’on appelle « les défavorisés  » , ces derniers ne veulent plus se battre, ils ont décidé de subir la vie et son injustice, pour ceux il n’y a plus de raison de vivre.

Mais que voulez-vous? Les doigts de nos mains n’ont pas la même taille!

Les privilégiés ayant pris conscience de leur situation et surtout de leurs responsabilités sociales face à l’injustice décidèrent de mettre ensemble avec les défavorisés leurs volontés et leurs actes pour s’entraider et secourir les plus pauvres, car c’est en devant sauveur des autres qu’on se sauve soi-même.

C’est ainsi que dans cette localité, les désespérés retrouvèrent l’espoir.

Emmaüs est le nom de cette localité.

Vous l’aurez compris, Emmaüs est un mouvement d’aide aux plus démunis, la localité en question est une image, mieux et c’est vrai, c’est une maison délabrée restaurée par Henri Grouès connu sous le doux nom de l’abbé Pierre à Neuilly-Plaisance, une banlieue parisienne où il accueillait les personnes en difficulté, ce lieu était même devenu une auberge de jeunesse que l’abbé Pierre à baptisé Emmaüs.

Abbé Pierre
L’abbé Pierre

L’acte fondateur du mouvement fut posé par la rencontre de l’abbé Pierre avec un jeune désespéré au tendance suicidaire du nom de Georges Legay.

L’abbé Pierre tenta de le raisonner en lui donnant la volonté de vivre en ces termes : « je ne peux pas t’aider, je n’ai rien à te donner, mais tu peux m’aider à aider les autres. »

Dieu merci, George décida de suivre l’abbé Pierre et de se consacrer à cette tâche devant ainsi le premier compagnon d’Emmaüs.

Le but de cette initiative est d’agir pour que chaque homme, chaque société, chaque nation puisse vivre, s’affirmer et s’accomplir dans l’échange et le partage, ainsi que la dignité.

L’abbé Pierre pouvait compter sur la ravissante Lucie Coutaz qu’il a rencontré dans la résistance en 1940 et qui allait devenir sa secrétaire particulière et une aide sans faille.

Lucie Coutaz est la cofondatrice du mouvement Emmaüs.

En 1953, l’abbé Pierre va créer l’association Emmaüs dans le but d’organiser le mouvement toujours aidé en cela par Lucie Coutaz.

Nous sommes en 1954, en hiver pour être précis, le froid atteint un niveau inquiétant, la pénurie de logement au lendemain de la seconde guerre mondiale n’allait pas arranger les choses non plus.

Une femme venait de perdre la vie, gelée sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant contre elle le papier pour lequel, elle avait été expulsée la veille.

Très touché, l’abbé Pierre lança un appel audio au secours sur les ondes de la radio Luxembourg l’ancêtre de RTL, déclenchant ainsi une « insurrection de bonté « .

Pouvoirs publics et les différentes couches de la société y répondu massivement par des dons en nature et en argent.

L’abbé Pierre était prêtre catholique et député de surcroît, mais son mouvement est resté neutre sur le plan religieux et politique.

Il est ouvert à toutes les nationalités, origines ethniques, sans juger les convictions de ceux à qui il porte assistance sans distinction.

En 1985, Emmaüs France est créé, le mouvement se répand et gagne les pays de l’Union Européenne (Emmaüs Europe) avec plus de 300 organisations membres reparties sur 16 pays, mais aussi des pays hors de l’Europe(Emmaüs International), partout des structures ont été mise en place pour lutter contre la misère et l’exclusion, car la pauvreté n’a pas de frontière.

La naissance du Collectif Emmabuntüs

Le Collectif Emmabuntüs adhère au mouvement Emmaüs, c’est donc au cours du reconditionnement d’ordinateurs dans le cadre des activités humanitaires de la communauté Emmaüs France que les choses ont se sont précisées.

L’histoire débute avec Patrick, en mai 2010 alors qu’il était bénévole au reconditionnement d’ordinateur à la communauté Emmaüs de Neuilly-Plaisance la localité où est né le mouvement Emmaüs.

Logo du Collectif emmabuntüs
Emmabuntüs, la distribution humanitaire

Face à l’ampleur des tâches pour remettre en état des ordinateurs de façon manuelle, il entrepris l’écriture de script pour automatiser cette tâche le tout monté sur une distribution GNU/Linux ubuntu10.4.

Emmabuntüs (Emmaüs + Ubuntu) venait de voir le jour. Un croisement entre le logiciel libre et l’humanitaire.

C’est lors de l’Ubuntu party 10.10 à Paris en octobre 2010 que Patrick fait la connaissance de Gérard et Hervé, ce dernier va l’inspirer la création d’une ISO pour installer Emmabuntüs sans connexion internet.

Puis Quentin qu’il avait rencontré près du stand de framasoft et qui c’était montré très intéresser pour le projet, ce dernier pris contact avec lui en janvier 2011 et décida de faire une interview pour présenter le travail réalisé sur le site framasoft.

Le noyau qui allait formé le Collectif Emmabuntüs été presqu’en place et c’est là que David va aider à la diffusion de l’ISO sur sourceforge, pareille pour Morgan qui les rejoint en mars 2011 avec la diffusion de l’ISO sur freetorrent.

C’était un collectif informel, formé d’un certain nombre d’amateurs, de bénévoles, d’informaticiens et d’utilisateurs, mais qui est très bien organisé et structuré à ce jour.

L’action de ce collectif va au-delà d’un simple groupe de développeurs amateurs, c’est un travail de bénévole qui augmente les ventes des communautés Emmaüs.

Le but du Collectif Emmabuntüs est de participer à une économie solidaire pour contribuer à un monde plus juste, plus libre et plus équitable.

Pour finir cette histoire, sachez que le Collectif Emmabuntüs faire la promotion et la fourniture de la distribution GNU/Linux Emmabuntüs permettant le reconditionnement simple de toute sorte d’ordinateur, même anciens ainsi que la promotion des logiciels libres

Un tuto viendra sur cette élégante distribution, ce n’est pas une promesse, c’est une dette et je la payerai.

Le Collectif Emmabuntüs fait également la promotion des actions humanitaires.

Ce collectif n’aide pas seulement la communauté Emmaüs, mais aussi toute autre association ou des particuliers par la formation, l’aide au reconditionnement de machines.

Depuis 2012, Le Collectif Emmabuntüs collabore avec Jerry Do-it-Together (Jerry DIT) dans le cadre du projet au reconditionnement d’ordinateur.

Le mélange de ces deux “métaux” précieux (Emmabuntüs (software) + JerryDIT (hardware) ) donne un alliage de Jerry.

En tant que Responsable technique et formation au fablab Ayiyikoh et l’un des porteurs du projet Gbamé, nous nous sommes appropriés la distribution Emmabuntüs.

En côte d’Ivoire plusieurs projets notables ont été développés sous Emmabuntüs à partir d’un jerry et relayés par le Collectif Emmabuntüs, nous pensons aux projets JerryTub, M-pregnancy, OpenDjeliba, Gbata et plus récemment Gbamé, une application sms de consultation d’itinéraires de bus par les usagés, qui a remporté le prix de la meilleur application numérique et le prix du Premier ministre de Cote d’Ivoire de la meilleur innovation au Africa Web Festival en décembre 2015.

La Team Gbamé
Les lauréats du prix de la meilleur application numérique aux Africa Web Festival 2015

Ce que j’aime le plus, c’est que le Collectif Emmabuntüs œuvre pour le réemploi des ordinateurs et pour la culture du libre.

L’abbé Pierre aimait dire qu’il ne fallait pas subir, qu’il fallait agir, le Collectif Emmabuntüs ne fait pas que prêcher cette parole, mais il vit aussi cette foi.